La mythique NC500, Route Nord 500

Le roadtrip par excellence dit made in Scotland


Préambule


Que vous prévoyez ou non de venir en Ecosse arpenter la NC500, j'espère que ce post vous fera vous projeter dans l’aventure. Mais aussi vous inciter de façon plus générale à adopter une philosophie responsable dans la manière de voyager. J’entends par là, favoriser l’économie locale, ne pas chercher à tout prix en faire un maximum afin de cocher des cases, ce qui conduit à passer trop de temps sur les routes, augmenter le trafic, la pollution, vous fais passer à côté de l’essentiel et donc de la frustration. Limitez vos temps de déplacement est essentiel à la réussite de votre séjour (même pour un road trip).

Je découpe la NC500 en 4 tronçons pour plus de clarté mais ne signifie pas qu’ils sont chacun à faire d’une traite.

Présentation


La NC500, n'était pas destinée à être si connue.

Tout d'abord, l'Ecosse, et sa réputation de terre sauvage, d'une météo rude, d'un désert vert, bref au premier abord il faut avoir un esprit un peu aventurier pour s'y perdre (vous les connaisseurs savaient que c'est exagéré 😉 ). Mais là nous parlons du Nord de l'Ecosse ! Où le point le plus septentrional du parcours (Dunnet) a la même latitude que St Petersburg et que le sud de l'Alaska !


Bon allé on va arreter de se faire peur pour rien. La NC500 a aquis ses lettres de noblesses à travers les années grâce à ses paysages spectaculaires !

Elle fait ainsi partie du Top5 des plus belles routes du monde. Pas moins que ça !

L’autre intérêt de cette route, c’est qu’elle a su garder son authenticité. Malgré un nombre croissant du trafic de touristes années après années, elle n’a pas été dénaturé par de flambants nouveaux hôtels ou restaurants de chaines.

Alors pourquoi 500 me demanderiez-vous ? Et bien cet tout simplement en référence à la longueur en miles de la boucle, soit 800km.

En évoquant de la route à proprement parlé, elle est comme je vous l’ai dit, authentique… Ce qui veut dire qu’il ne faut pas vous attendre à rouler sur une autoroute 6 voies, lisse façon billard. Mais plutôt à des routes que vous pouvez retrouver en Corse, donc étroites et sinueuses.

Ce qui veut aussi dire que les distances prennent du temps à être parcourues. Mais nous sommes en vacances, pour profiter de moments privilégiés n’est-ce pas !?

Je vous recommande donc vivement de ne pas vouloir "abattre" les miles, pour découvrir et profiter des trésors qu’offre ce périple, 5 nuits / 6 jours est une bonne durée de séjour. Voire plus si vous voulez faire un détour par les iles Orkney dont le ferry se prend à Thurso (Repere C).


Cette route regorge de points de vue fabuleux, de plages de sable blanc, de chemins de randonnées, de cafés et restaurants locaux. Bref prendre son temps et arpenter les joyaux cachés est la clé pour réussir votre aventure le long de la NC500.

Vous en prendrez plein les yeux, les émotions et les souvenirs que vous y attacherez dépendront de cette philosophie.

Lors de mon expérience NC500, je peux vous dire qu’il y a des miles qui valent plus le coup d’œil que d’autres. Je m’explique, peut importe dans quel sens vous voulez faire la boucle, la route longeant la côte Est entre Inverness et Dunnet (tronçon bleu) ne mérite pas de s’y attarder. Contrairement à la côte Ouest et Nord.

Tronçon bleu, Est

Lors de mon périple j’ai donc passé une nuit à Inverness avant de prendre la route.

À propos d’Inverness (Repere I), à part si vous êtes fan de la série Outlander (et encore…) son intérêt touristique est très limité. En dehors de la cathédrale St Andrew, de son château du 19e et de la promenade le long de la rivière

Ness, visuellement c’est tout. Toutefois la ville a un passé riche d’histoires même si son patrimoine a disparu.

Inverness est principalement approprié en tant que ville étape par son offre de logements BnB et de restaurants (The Kitchen, The Mustard Seed…)





Après un copieux petit déjeuner (Full scottish breakfast) j’étais fin prêt à prendre la route direction Thurso et Dunnet (Repere C).

Comme évoqué cette côte Est n’est pas la plus spectaculaire mais on y trouve plusieurs points d’intérêts dont 2 brasseries de bières de très bonnes qualités, Cromarty et Black Isle. Toutes deux situées à la sortie d’Inverness au Nord.

Après 45min de route vous tomberez sur un nom bien connu des amateurs de Whisky, Glenmorangie Distillery, l’un des whiskys des plus français car détenu par le groupe LVMH.

Il est possible de visiter la distillerie et les brasseries en achetant les tickets en ligne.

Moins alcoolisé (quoique) vous pourrez visiter le château de Dunrobin.

Edifié au début du 14e et d’inspiration française, il a une capacité hotellière de 189 chambres et un superbe jardin donnant sur la mer du Nord. Vous pouvez emprunter (à pied) un chemin sur la droite du château descendant sur le littoral si vous ne voulez payer l’entrée pour faire la visite complète et ainsi apercevoir le jardin et la face avant du château.



Allez, on reprend la route et cette fois notre prochain arrêt sera Dunnet (Repere C).

Je vous conseille de passer une nuit dans les alentours, entre Thurso et Duncansby Head pour pouvoir profiter de la faune (principalement des oiseaux) mais aussi de ses falaises (avec de vrais semblant d’Étretat), de son château en ruine (Castle Sinclair Giringoe), son phare … et bien d’autres.


Prenez le temps de bien explorer cette pointe Nord Est et inspirez-vous de l’ambiance car à partir de demain matin vos yeux seront très sollicités.


Tronçon vert, Nord


Nous voici donc au deuxième jour, qui démarre par ??? Allez-y devinez ! Un copieux petit déjeuner voyons ! Je le répète par ce que c’est la base et que je vais vous avouer un secret, ce soir je dors sous les étoiles sur une plage magnifique en camping sauvage. Alors vous n’êtes pas obligé de me suivre dans mon délire mais l’expérience est juste incroyable.

Le but de la journée est de parcourir les 150km de la côte Nord, d’en profiter un max tout me donnant du temps pour la marche et établir mon petit nid douillet.


Je reprends mon véhicule et entame mon trajet. Premier stop la plage de Melvich Beach (Repere D) en espérant voir quelques planches. Car oui on surfe en Ecosse, mais pas de chance aujourd’hui il n’y a pas de rouleaux et donc pas de surfeurs. Toutefois la plage vaut largement le coup d’œil.




Prochain coup de cœur, Kyle of Tongue ! Superbe loch marin entouré de montagnes. Si vous avez l’opportunité de faire une randonnée dans les parages, n’hésitez pas. L’application All Trails vous donnera quelques idées mais je dois me garder du temps pour rejoindre mon lieu de camp.


Durness (Repere E), superbe village entouré de plusieurs baies et plages (Sango Bay, Balnakeil Bay, Ceannabeinne), la grotte de Smoo…

Niveau logement, il y en a pour tous les goûts, hôtels, BnB et camping.

Vous pourriez y passer 2/3 nuits sans problème pour arpenter les environs, les falaises de granites, son phare à l’extrême pointe Nord-Ouest…