Aventures et échappée sur l'îsle de Lewis & Harris

Mis à jour : 5 sept. 2020


Seilebost beach

Petit préambule



Dans ce post je vais (modestement) vous donner un aperçu le plus global, précis ainsi que mon ressenti de l'Isle afin de répondre à vos questions (quels sont les coins à voir ? quelles activités à faire ? Peut on se baigner sans perdre ses orteils ? Quel produit chimique utilisent ils pour rendre l'eau si turquoise ? Etc etc...)

NB: Etant donné les circonstances en cet été 2020, tous les business n'étaient pas ouverts. Il se peut donc que mon expérience soit légèrement amputée.


Cela faisait plus d'un an qu'un trip en solo sur cette île était fortement collée dans ma tête.

Sa localisation au Nord-Ouest de l’Écosse au milieu de l'Océan Atlantique Nord résonne comme un appel à tous ceux qui ont un désire d'évasion dans l'un des coins les plus isolé et authentique d'Europe.

Son passé néolithique, les invasions vikings, ses guerres de clans, ses plages de sable blanc et ses eaux turquoises ont créé la légende de cette île et font d'elle une destination à part entière et rallonge ainsi une déjà très longue « To Do List » de tous les amoureux de l'Alba.


Le but de mon séjour était multiple, Ce fut ma première grande escapade post confinement, j'avais donc 4 mois de frustration à évacuer 😆.

Quoi donc de plus libérateur que d'enfin me rendre là-haut ?

Deuxièmement, en tant que guide il est de mon devoir de savoir offrir le meilleur à mes voyageurs ! Par pur professionnalisme donc haha 😁 !

Et enfin j'avais de nouveaux équipements de camping à tester en conditions réelles.


Bref vous l'aurez compris je ne suis pas monté là-haut pour trier les lentilles ou conter fleurette 😏


Au menu du post :


  1. Présentation de l'Isle

  2. Histoire

  3. S'y rendre

  4. Lewis et le Nord de l'Isle

  5. Harris

  6. Les plages

  7. Les activités

  8. RoadTrip

  9. Manger

  10. Se loger

  11. Faire du camping


  • Présentation de l'Isle



L'Isle de Lewis et Harris est la 3e plus grande Île de Grande Bretagne après celle du Royaume Uni et celle d'Irlande, Sa population est de 21000 habitants (à l'année) dont 12000 vivent à Stornoway la ville principale de Lewis, suivie de Tarbert 1300h, ville principale de Harris.

Rejoindre les extrémités Nord et Sud espacées de 136Km par la route vous prendra 2h. Et 85Km en 1h20 pour la traversée Est-Ouest.

Voilà pour une brève description géographique type brevet des collèges. Vous vous en douterez, l’île est peu densément peuplée, réellement il y a plus de moutons que d'humains, sans parler du nombre de midges (non recensés), aucun monstre se cachant dans un Loch répertorié à ce jour.


  • Petit point Historique

8500-8250 ans avant JC, premières traces de présences humaines après que les conditions climatiques se soient améliorées.

2900-2600 AV JC, premiers mehnirs, probablement un lieu dédié aux cultes, The Callanish Stones

100 AP JC, les Scots (originaires d'Irlande) prennent pied sur l'Isle depuis le mainland (aujourd'hui l’Écosse) et apportent avec eux le Gaelic écossais ainsi que le Christianisme (6è siècle)

9è siècle, les vikings commencent à s'installer sur Lewis après des années de raids depuis la mer.Ils abandonnèrent leur croyance païenne pour le Christianisme en se mélangeant et en se mariant avec les locaux.

En 1266, Avec le traité de Perth, Lewis ainsi que les autres îles de l'Ouest régentées par le royaume de Norvège passent sous le contrôle écossais.

Les clans (dont les plus importants : MacLeod, d'origine Norse, MacDonald, MacKenzie, MacLean) se sont affrontés jusqu'au 17è siècle pour le contrôle local de Lewis mais aussi de pour l'Isle de Skye et l'Isle d'Islay.

Ce siècle fut aussi marqué par une paix entre les clans mais aussi une guerre civile sous fond de lutte contre la volonté de prise de contrôle par le roi d’Écosse et d'Angleterre James I.

Au 18è siècle, comme dans le reste du mainland, les révoltes Jacobite prirent places sur Lewis.


Héritage historique

Vous trouverez disséminés à travers toute l’île les traces de son passé mouvementé (The Callinish Stones), la présence toujours très forte des clans, de nombreuses églises, les Blackhouses, sans parler du gaélic très largement parlé à travers l'Isle (66% de la population locale le parle).

La religion est encore très présente et les habitants restent très pratiquants.

Il y a 92 églises actives recensées (il n'y a pas autant de pubs!), soit 1 pour 292 habitants !

Cela se traduit par une île quasi totalement à l’arrêt chaque dimanche. N'espérez donc pas faire vos courses, le plein de carburant (une seule station est en libre service avec CB,,,), pas de restaurant ou de café ouvert non plus. Pensez donc à anticiper.


  • S'y rendre

Par avion : depuis Glasgow, Edinburgh ou Manchester, vols opérés par Loganair

Par voiture : Avec une jonction par ferry (Calmac) depuis Uig (Isle de Skye) qui lie Harris par Tarbert. Ou depuis Ullapool vers Stornoway. Comptez 7h30 de trajet depuis Glasgow ou Edinburgh.

Par transport en commun : train depuis Glasgow ou Edinburgh à destination d'Inverness, puis bus 961 jusqu'à Ullapool et enfin le ferry. Comptez 9h de trajet depuis Glasgow ou Edinburgh (100£ A/R).


Stornoway



Je suis donc arrivé à Stornoway où j'ai passé une nuit Sandwick Bay BnB (histoire d’être frais et boosté avant de partir à l'aventure héhé), le petit déjeuner est donc comme toujours à commander la veille en cochant ses choix sur une feuille individuelle.

Me voilà donc dans la salle dédiée au petit déjeuner ou je rencontre un couple de français avec qui je partage leur ressenti sur leur séjour de 3 semaines en Écosse.


Sans surprise ils sont enchantés et me font très plaisir en prononçant le fait que « quand nous voyageons nous aimons nous perdre et nous laisser porter ».

Et pour ceux qui me suivent sur Instagram ou lisent mes autres posts, je me bats contre cette nouvelle tendance de fast travelling ou binge travelling qui consiste à vouloir absolument parcourir tout le pays pour voir les soit disant incontournables en un temps ridiculement court.

Bien évidemment quand je guide des voyageurs je ne les perds pas 😁, mais j'installe un climat de décontraction en portant sur moi le « stress » du timing et tous les aspects de l'organisation.

Je limite également les longues heures passées sur la route pour pouvoir mettre dans les meilleures conditions les voyageurs que j'accompagne.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur ma façon de voir le voyage, je récupère ma voiture location et commence par visiter la ville de Stornoway.

Je vais donc être direct et concis, Stornoway ne vend pas du rêve sans être non plus une ville affreuse (tout comme Inverness) elle offre les services de logements, restaurations, et autres divers services accommodants les voyageurs que nous sommes.

St Martin Church

Le château datant du 19è n'est pas des plus intéressant ou beau à voir, toutefois l'église Martin vaut le détour.






Il y a quand même deux endroits en rapport avec la culture agro-alimentaire de l'isle, le premier est le fumoir à saumon Stornoway smoke house. C'est le dernier fumoir traditionnel de poissons des Hybrides et si vous les contacter en avance par mail vous pouvez éventuellement avoir une petite visite ou une explication du patron dans le magasin. La seconde spécialité reconnue est le black pudding ! Il s'agit de la version écossaise du boudin noir ou haggis avec du sang et franchement il est très bon !

Souvent proposé au petit déjeuner ça vaut le détour;) Vous trouverez le meilleur black pudding en vous rendant à la boucherie Charles MacLeod (aucun lien de parenté n'est ce pas! Fils unique, parce-qu’il ne doit en rester qu'un).



Ilse of Lewis


Allez on rentre le dur ! Après quelques emplettes je prends la route en direction de la pointe extrême Nord de l'isle pour ensuite la descendre tout en longeant la côte et visiter les premières plages et monuments historiques.


Mon premier arrêt est donc The Butt of Lewis avec son magnifique phare de briques rouge établit en 1862 et haut de 37 mètres.

Fun fact : le jour de ma visite un technicien faisait l'entretien et le nettoyage des vitres tout en sifflotant et suspendu dans le vide.



Il faut savoir que ce lieu a été déclarer par le Guiness book comme le plus venté de Grande Bretagne ! Il ne devait donc pas avoir une fenêtre très large pour faire son travail 😁 car la météo était tout à fait clémente. Autre anecdote, la lentille installée originellement était un modèle Fresnel, en verre de cristal parfaitement polie, une véritable œuvre d'art made in France (instant cocorico) dont son créateur n'était autre qu'Augustin Fresnel ! Élémentairement mon cher Watson 😆

Les falaises bordant le phare font une vingtaine de mètres de hauteur et sont non sans rappeler les falaises d'Etretat. Elles abritent également de nombreuses colonies d'oiseaux et l'on peut aussi y observer des phoques.


Première plage

Une poignée de miles plus bas je m’arrête pour fouler ma première plage de sable blanc (maintes fois apparues sur mon feed Instagram et Facebook...). Il s'agit de la plage Eoropie.


Le sable n'y est pas blanc (non ce n'est pas une obsession de ma part) mais je me trouve face à une très belle étendue de sable légèrement ocre qui se mêle à une eau très claire malgré le rythme des vagues venant s’échouer. Seulement 6 personnes étaient présentent sur une plage de 300m de long, dont deux jeunes apprentis surfeurs profitant de la marée basse pour prendre quelques sensations de glisse.

Le paysage, mêlé à cet marin air si iodé, vous procure un sentiment de bout du monde et vous donne une très agréable sensation de relaxation tout en vous incitant à rester profiter et à contempler ce panorama sauvage, brut et authentique. Mon premier instant de déconnexion.




Les Blackhouses de Gearrannan


Je reprends la direction du Sud et roule pendant 45 min pour voir les Blackhouses de Gearrannan.

Jusqu'à présent les paysages ne sont pas prenant et ne provoquent pas de sentiments particuliers. Le relief est plutôt plat et les terres sont dédiées en grande majorité à l'agriculture.

Le fameux Blackhouse Village donc, il s'agit d'un des derniers sites où sont entretenues ses habitations typiques de l'isle. Largement utilisées depuis la fin du 17e siècle jusqu'au 19è, elles ont été définitivement abandonnées dans les années 1970. Faites de pierre et de chaume elles abritaient aussi bien les hommes que le bétail et elles étaient chauffées par la tourbe que l'on faisaient brûler dans les cheminées de chaque maison.


Le terme de Blackhouse vient de la suie recouvrant les pierres d'une épaisse pellicule noir résidu donc de la combustion. La tourbe est toujours utilisée comme combustible pour chauffer certaines maisons même si elles sont bien plus modernes. J'ai d'ailleurs senti à plusieurs reprises son odeur singulière lors de mon séjour.


Standing stones de Callanish

La prochaine étape fut les menhirs ou Standing stones de Callanish.Comme sur de nombreux sites à travers l'Europe (et l'on pense à Carnac en particulier) la raison de l’existence de ces monuments reste incertaine. Cet édifice est toutefois daté de 2900-2600 ans AV JC et la présence d'urnes funéraires trouvées lors de fouilles atteste de la théorie comme quoi ce site aurait eu une fonction spirituelle, religieuse et communautaire. Les standing stones de Callanish sont les mieux préservées mais il en existe d'autres sur l’île.



La palge de Bosta


Toujours sur Lewis je m’apprête à rejoindre un de ses joyau caché, la plage de Bosta et sa maison datant de l'âge de fer. Pour s'y rendre j'emprunte la single track qui se termine donc en cul de sac au bout de la presqu’île de la grande Bernera.

C'est là que je retrouve les routes que j'aime ! Ces routes à voie unique bordées tous les 50m de renfoncement pour se croiser, longeant les terres tourbées, sauvages et colorées par la bruyère en fleur. Les petites étendues d'eau apportent encore plus de contrastes et finissent de peindre le tableau.


J'arrive donc au bout de cette route et sur le parking j'aperçois, non pas un panorama à couper le souffle, ni une vache highland jouant de la cornemuse mais une superbe Renault Estafette 800 de 1966 convertie en Camper-van 😍.


Gloria, 1966 Renault Estaphette

Je ne peux m’empêcher d'aller à la rencontre de ses heureux propriétaires, un charmant couple entrain de nettoyer leurs planches de surf à l’arrière du van (goal couple). Je les salue donc et leur exprime ma joie de voir une si belle pièce automobile en si bel état. Il n'en fallait pas plus pour que Ellen et Alan (écossais vivant depuis 12 ans sur l’île) ne me racontent l'histoire de Gloria (oui c'est le nom de baptême de l'Estafette).


Gloria a donc était restaurée et aménagée en 2018 mais fait aussi partie d'une fratrie ou plutôt d'une sororité de 3, Nora et Vera étant ses aînées. Il s'agit de deux combi VW, l'une T2 vert pomme et la première un T1 split !

Ces belles dames sont à louer, pour des séjours hippies ou même pour célébrer un mariage. Ellen et Alan sont très charmants et ils louent également un Bothy (refuge aménagé) sur leur propriété avec vue sur la baie.

Photos credits : harris classic campervan hire


J'emprunte donc le chemin menant à cette superbe crique qui se dévoile au détour d'une colline où se mélangent le vert intense d'une herbe bien épaisse, le blanc du sable tant promis et le turquoise incroyable d'un océan de carte postale.Je repère en haut d'une petite colline dominant la crique, une installation pour camper, faite par un couple de cycliste.



Nul doute qu'ils aient choisi le meilleur spot pour une vue imprenable.Au bout de la baie un chemin débute pour ceux qui veulent marcher et découvrir la côte.


Je fais le tour et me rend près de l'habitation datant de l'âge de fer mais une fois de plus il était impossible de visiter l'intérieur dû aux restrictions sanitaires.




Isle Of Harris


La plage de Luskentyre


Il est alors temps pour moi de rejoindre mon lieu d'hébergement pour la nuit. J'ai choisi de m'endormir avec une superbe vue depuis ma fenêtre et ainsi admirer un spectaculaire coucher de soleil. La plage de Luskentyre me semble donc être l'endroit parfait pour passer ma seconde nuit, un détail cependant pour pouvoir en profiter, c'est de trouver le coin pour planter sa tente.


Le camping sauvage est une activité que j'adore pratiquer et faire partager. Pour plus de détails je vous invite à lire mon post et à regarder cette vidéo où je m'exprime à ce sujet.


Je me gare donc derrière une immense dune, me charge de mon sac à dos consciencieusement préparé et pars à la chasse du carré à peu près plat pour que je puisse planter ma fidèle tente MSR Elixir 3 !

Ok la tache ne va pas être si simple car arrivé à 18h il y a déjà des campeurs installés en haut de la dune longeant la plage.Luskentyre est une plage accessible, et possède un parking (d'une vingtaine de places) à juste 5 min à pied. Elle est souvent citée comme l'une des plus belle plage du monde de par la couleur de son sable, de la clarté de son eau, ses dimensions, son authenticité et par dessus tout qu'un tel lieu n'est pas du tout attendu pour être sur une île écossaise et partageant la même latitude que St Petersburg !

Je continue à marcher en haut de la dune en direction du Sud et au bout de 400m je trouve dans un creux la place parfaite pour m'installer !


Une fois la tente montée (>10min top chrono), je me chauffe, je me motive ! L'occasion est trop belle je dois tenter de me baigner. Nous sommes donc au mois d’Août, il fait 20ºc , j'enfile donc mon maillot et me lance à l’assaut de l'océan.




À ma grande surprise l'eau est fraîche mais pas glaçante (merci le gulf stream). Et ce qu'il y a d'encore plus surprenant c'est la pureté et la clarté de l'eau ! Je rentre totalement dans l'eau et me mets à flotter sur le dos pour admirer mon environnement, l'instant est tout simplement M.A.G.I.Q.U.E.

Je me baigne sur une plage paradisiaque, l'éventail de couleurs est saisissant, les montagnes pour horizon, une météo idéale... Un sentiment d'euphorie s'empare de moi, je suis conscient de vivre un moment rare et privilégié.

Il est temps de me sécher et finir d'installer mon campement afin de profiter du spectacle à venir, le coucher de soleil.

Les autres campeurs présents dans les dunes, descendent petit à petit pour s’asseoir sur la plage et observer le dégrader de couleurs.



Allez maintenant il est l'heure de tester mon nouveau matelas ultra léger mon nouveau meilleur ami du petit déjeuner ! Can't wait !

Le matin pointe donc son nez, il est 7h est je me motive pour plier mon campement avant mon petit dej.

En règle générale et encore plus quand je pars à l'aventure le moment du café du matin est pour moi très important.

Avant mon café ? Et bien je suis pas très loquace, voir dans le brouillard. Alors quand je me réveille, que j'ouvre la tente pour admirer un splendide paysage aux premiers rayons du soleil, l'instant café (ou thé ou chocolat ou Red Bull...) prend une toute autre dimension ! Une totale plénitude voire un moment de méditation où tous ceux qui m'ont accompagné peuvent témoigner d'avoir partager le même ressenti.

Et donc le café !? Et bien jusqu’à présent il se résumait à 2 sachets de nescafé soluble versés dans l'eau bouillante de mon réchaud à gaz, cependant cet ersatz de café tel que nous le concevons est transcendé par l'environnement et devient le meilleur de votre vie tellement le souvenir que vous y attachez est unique. Sauf que tout ce cérémonial a changé ! (oui je deviens presque lyrique je sais) J'ai découvert ce que l'on appelle chez les grands bretons, un « game changer », le Nanopresso de chez Wacaco !

Hallelujah mes frères et mes sœurs, voici arrivé le temps de l'expresso, like a bloody proper expresso où que vous soyez !!! Tout le baratin que je vous ai sorti à propos du Nescafé blabla, meilleur café de votre vie blabla, environnement truc, et bien vous l'oubliez !

Voilà ça sort un véritable expresso, avec les arômes qui vont bien et même la mousse sur le dessus, magique. Bon j’arrête là mon délire et je tiens à précis que je ne touche pas un rouble en évoquant ce produit, mais peut être que je devrais...

Sud et côte Est de Harris


Sac à dos fait, expresso avalé je suis paré pour une autre belle journée avec comme objectif, Harris, Seilebost et la golden road.


Arrivé à Rodel, je m’arrête et jette un coup d’œil sur cette caravane que j'avais déjà repéré comme potentiel point de restauration tel que je les aime. Mais j'y reviendrai plus tard. L'église St Clements est un monument intéressant, construite en 1520 son architecture médiévalevoire de château a appartenu au clan MacLeod de Harris où la plupart de ses membres s'y faisaient enterrés.


C'est au début des années 40 qu'il a été décidé l'élargissement et la liaison des hameaux, des baies et mimi fjords de la côte Est de Harris également afin de faciliter l’accès à l’école de ses plus jeunes habitants. Sa construction a fait cependant polémique à cause de son coût jugé très élevé à tel point que les locaux dirent avec non sans humour qu'elle avait été faite d'or 🧐



C'est donc là que j’entame cette fameuse route traversant de nombreux lieux dits portant des noms soit d'origines gaéliques ou vikings.

Et l'on est directement plongé dans une ambiance totalement surréaliste où le tracé de la route vous emmène de virages en devers puis à longer des petits lochs emplis au bleu intense et de nénuphars fleuris.


Le rythme imposé par la cette single track est envoûtant et garder ses deux yeux sur la trajectoire est réel challenge tant votre attention est attirée par des paysages extra-terrestres d'un côté et les lochs bordants la mer de l'autre (c'est d'ailleurs ici que Stanley Kubrick a tourné certaines scènes de 2001 l'Odyssée de l'Espace).

Les « passing place » ont vite tendances à se transformer en « arrêts photos » mais je vous conseille d’être très vigilant où vous vous arrêtez.

Vous verrez également des bateaux, maisons, cabines téléphoniques abandonnés, témoins d'un autre temps se mêlant à des magasins de tweed véritable de Harris et galeries d'arts sorties de nulle part mais tellement au centre de tant de paysages inspirant.

Bref tout devient photogénique et Instagramable, la beauté et l'authenticité de ce coin reculé du monde vous marquera à coup sûr.



Je reprends la route me ramenant à cette fameuse caravane pour casser la croûte.


Point bouffe, mais qu'est ce qu'on mange ici ??


Lewis & Harris est un lieu qui reste encore assez préservé du tourisme de masse contrairement à sa sœur du Sud (Skye) et il n'est pas chose aisée que de trouver un lieu de restauration proposant des produits locaux cuisinés avec simplicité et avec un certain respect.

Je ne dis pas qu'il n'y a pas de quoi se régaler mais mon jugement se porte sur l'offre que propose globalement l’île à ses touristes. Et en tant que client, guide et ancien chef de cuisine je pense que Lewis & Harris peut mieux faire. Petite parenthèse, je n'ai pas trouvé de café ouvert tôt le matin. Le plus matinal servait à partir de 10h sur Stornoway !! Non mais il y a une loi sur cette île contre la prise de caféine entre 7 et 10h ? Voilà je referme la parenthèse coup de gueule du cafféinomane que je suis.

Mon joyau, mon chouchou s'appelle donc Sam's Seafood !


Lors de mon premier passage sur les coups de 10h la caravane était fermée mais le chef était à l'intérieur, préparant les homards. « Désolé » me dit il,je n'ai rien de prêt pour l'instant, et qu'il ouvrira à midi pour le service. J'avais prévu d’être bien loin à cette heure mais je ne pouvais pas laisser passer l'occasion d'autant plus que tous ses produits de la pêche venait du petit port 2 miles plus haut.

Après mon mini road trip me voici donc de retour voir Sam et prendre le temps de discuter un petit peu avec lui. Je dois le dire, je fus totalement surpris quand je vis la file d'attente devant cette caravane perdue au fin fond de l’île ! Une quizaine de personnes faisaient déjà la queue à 12h10 et d'autres voitures arrivaient...


Je me place donc sagement dans la file et quand vint mon tour il me reconnaît et prend le temps d'échanger quelques mots. Et oui c'est aussi ça l’Écosse, on attendant, on ne râle pas parce que ça ne va pas assez vite et on prend quand même le temps de discuter.

Et figurez vous qu'il est ouvert toute l'année et qu'il est en rupture de nourriture à chaque service. « Toute l'année ?? Même les dimanches ? » Lui demandai-je, avec un petit sourire en coin. À son tour de me sourire et de me répondre, « le dimanche ? Ça ne vaut pas le coup de travailler sur l’île ».

Voici enfin le moment où je m'installe derrière l'église St Clements sur un muret avec vue sur la baie. Je salive déjà depuis un moment et ouvre ma boîte en carton renferment mes patates au four saupoudrées d'algues (dites « Taties »pour prononcer les pommes de terres rôties au four). Elles sont moelleuses à l'intérieur et croustillantes à l'extérieur et avec un kick iodé attribué au saupoudrage d'algues ciselés.

Au tour du sandwich, composé de deux belles tranches de pain artisanal, de laitue, tomates, concombre et de généreux morceaux de homards légèrement enrobés de mayonnaise. Le homard est très bien cuit, la chair est ferme et son parfum bien présent, c'est simple, c'est bon, c'est local, ça colle avec le paysage, on est au top.


J'aurais aimé trouver plus d'endroits comme Sam's Seafood Shack.

Dans le même registre vous trouverez Taste'n sea à la « frontière » entre Lewis et Harris sur l'A859. C'est une remorque installée au bord de la route surplombant le Loch Shiphoirt. Le menu y est plus large mais un peu moins sexy à mon goût. J'ai pris des scampi de squat lobster (sorte d'écrevisse) avec sauce tartare. Les scampi étaient croustillants et goûteux, la sauce tartare fraîche et légère, je conseille la pause déjeuner à Taste'n sea.



Petite déception lorsque je me suis rendu à The Scallop Shack. Le café/restaurant était fermé (sûrement du au Covid), la cabane pour acheter des noix de St Jacques était cependant ouverte. Il n'y avait personne mais dans le frigo j'y ai trouvé des barquettes contenant des noix de St Jacques crues à acheter. En mode self service, on se sert et surtout on n'oublie pas de payer dans l'«honesty box».



Tràigh Mheilein, la plage cachée et la plus belle d'Harris ou le jour où j'ai privatisé une plage de rêve


Ce fut (encore) un moment intense en émotions qui commença par une marche d'une heure sac à dos chargé et lunettes de soleil, en place. Le départ pour atteindre ce petit bijou se situe au niveau du parking de Huisinis.


J'avais donc repéré ce banc de sable sur Google Maps mais aucune route connue ne me permettait d'y accéder, qu'à cela ne tienne je lance mon appli favorite dans ces cas là, AllTrails.

Si vous ne l'avais pas encore installée je vous la conseille, elle répertorie tous les chemins de randonnées que l'on peut trouver sur les cartes IGN par exemple.

J'entame donc la marche suivant le chemin indiqué et après avoir traversé un champ, je m'engage un sentier ascendant et escarpé à flanc de montagne puis la descente pour finalement arrivé sur le premier bout de plage faisant face à l’île de Scarp. Sur le trajet j'ai croisé quelques personnes revenant au parking dont une famille avec deux enfants entre 6 et10ans, ceci pour dire que le sentier est praticable pour le plus grand nombre mais nécessite de bien tenir la main des plus jeunes, le parcours peut être dangereux à certains passages.

Je marche donc sur le premier segment de la plage jusqu'à en découvrir toute son étendue, le panorama est juste incroyable. Je croise un couple avec un ado qui rentrent également, j'ai la plage pour moi tout seul 🤩

Je marche bien 20min pour en atteindre l'extrémité et une fois atteinte je ne peut m’empêcher d'aller prendre un bain.


Malgré l'eau fraîche je ne pouvais pas ne pas rentrer dans cette eau cristal, turquoise et admirer cette étendue de sable blanc, les collines vertes complétant la carte postale.



Il n'y a pas dans une vie un grand nombre d'occasion de vivre un instant pareil, je profite à fond et fini allonger pendant ½ heure sur ma serviette.

Il est l'heure de décider de monter mon campement ou de rentrer et m'installer plus près de ma voiture et de la civilisation.


Passer une nuit en camping sauvage, seul et si isoler n'est jamais anodin. Malgré ma confiance en mon matériel, aux prévisions météo et en mon expérience, je décide de rester.



Au matin et après un épisode pluvieux, je profite de l’accalmie pour plier et refaire mon sac (après mon expresso bien sûr) puis reprends le chemin du retour.


Ma journée sera dédiée à parcourir le reste de Harris, Tarbert et des spots tels des lochs où je pourrais emmener mes prochains groupes de pêcheurs.


Les logements sur Lewis & Harris

Le parc hôtelier est principalement composé de Bnb, d'hébergements indépendants, d’hôtels puis de campings.Il faut le savoir que la capacité hôtelière est globalement limitée, cela engendre donc des prix assez élevés et une réservation anticipée est fortement conseillée.L'offre de BnB est répartie sur toute l’île avec une concentration sur Stornoway. Lors de mon séjour l’île j'ai toutefois remarqué plusieurs chantiers de construction concernant de nouveaux hébergements indépendants (que vous retrouverez très certenement sur Airbnb, Booking.com etc...).

Il y a une petite dizaine de campings principalement au Sud de l’île, ils sont généralement petits donc là aussi, pensez à réserver.


Harris, un paradis pour les hippies, camper-vans et surfeurs

Je ne pense pas qu'il existe encore beaucoup d'endroits si authentiques et si sauvages en Europe, comme un parfum des années 60/70 plane. C'est une île qui bat au rythme de son Histoire et de sa culture, elle vous impose son rythme et vous offre un vrai dépaysement. Le charme de Lewis&Harris est amplifié par sa position géographique, par le parfum de bout du monde et sa météo vous faisant apprécié ses paysages incroyables sous différentes lumières.

Lewis&Harris se prête parfaitement au slowtourisme ou slowtravel, vous pouvez y passer une semaine et elle sera bien remplie. Ses paysages à découvrir et à photographier, ses randonnées, ses excursions en bateaux, ses parcours de golf, ses restaurants, son patrimoine historique, ses vagues à surfer, ses routes à parcourir en vélo, sa vie sauvage seront d'autant de raisons de venir tout au long de l'année et profiter de ce fabuleux endroit préserver du tourisme de masse.

Lewis&Harris m'a enchanté, j'y retournerai avec un grand plaisir et impatience afin de la faire découvrir et pourquoi pas avoir la chance d'admirer les aurores boréales en hiver.


Nico,


TheKiltedunicorn.com

TheCampBoz.biz



257 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

WhatsApp : +447796691826

                     +33617372600

©2020 by TheKiltedUnicorn

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram