Aventures et échappée sur l'îsle de Lewis & Harris

Mis à jour : 5 sept. 2020


Seilebost beach, Scottich beach, Isle of Harris, visitscotland, thekiltedunicorn.com, visite écosse, voyage écosse
Seilebost beach

Petit préambule



Dans ce post je vais (modestement) vous donner un aperçu le plus global, précis ainsi que mon ressenti de l'Isle afin de répondre à vos questions (quels sont les coins à voir ? quelles activités à faire ? Peut on se baigner sans perdre ses orteils ? Quel produit chimique utilisent ils pour rendre l'eau si turquoise ? Etc etc...)

NB: Etant donné les circonstances en cet été 2020, tous les business n'étaient pas ouverts. Il se peut donc que mon expérience soit légèrement amputée.


Cela faisait plus d'un an qu'un trip en solo sur cette île était fortement collée dans ma tête.

Sa localisation au Nord-Ouest de l’Écosse au milieu de l'Océan Atlantique Nord résonne comme un appel à tous ceux qui ont un désire d'évasion dans l'un des coins les plus isolé et authentique d'Europe.

Son passé néolithique, les invasions vikings, ses guerres de clans, ses plages de sable blanc et ses eaux turquoises ont créé la légende de cette île et font d'elle une destination à part entière et rallonge ainsi une déjà très longue « To Do List » de tous les amoureux de l'Alba.


Le but de mon séjour était multiple, Ce fut ma première grande escapade post confinement, j'avais donc 4 mois de frustration à évacuer 😆.

Quoi donc de plus libérateur que d'enfin me rendre là-haut ?

Deuxièmement, en tant que guide il est de mon devoir de savoir offrir le meilleur à mes voyageurs ! Par pur professionnalisme donc haha 😁 !

Et enfin j'avais de nouveaux équipements de camping à tester en conditions réelles.


Bref vous l'aurez compris je ne suis pas monté là-haut pour trier les lentilles ou conter fleurette 😏


Au menu du post :


  1. Présentation de l'Isle

  2. Histoire

  3. S'y rendre

  4. Lewis et le Nord de l'Isle

  5. Harris

  6. Les plages

  7. Les activités

  8. RoadTrip

  9. Manger

  10. Se loger

  11. Faire du camping


  • Présentation de l'Isle



L'Isle de Lewis et Harris est la 3e plus grande Île de Grande Bretagne après celle du Royaume Uni et celle d'Irlande, Sa population est de 21000 habitants (à l'année) dont 12000 vivent à Stornoway la ville principale de Lewis, suivie de Tarbert 1300h, ville principale de Harris.

Rejoindre les extrémités Nord et Sud espacées de 136Km par la route vous prendra 2h. Et 85Km en 1h20 pour la traversée Est-Ouest.

Voilà pour une brève description géographique type brevet des collèges. Vous vous en douterez, l’île est peu densément peuplée, réellement il y a plus de moutons que d'humains, sans parler du nombre de midges (non recensés), aucun monstre se cachant dans un Loch répertorié à ce jour.


  • Petit point Historique

8500-8250 ans avant JC, premières traces de présences humaines après que les conditions climatiques se soient améliorées.

2900-2600 AV JC, premiers mehnirs, probablement un lieu dédié aux cultes, The Callanish Stones

100 AP JC, les Scots (originaires d'Irlande) prennent pied sur l'Isle depuis le mainland (aujourd'hui l’Écosse) et apportent avec eux le Gaelic écossais ainsi que le Christianisme (6è siècle)

9è siècle, les vikings commencent à s'installer sur Lewis après des années de raids depuis la mer.Ils abandonnèrent leur croyance païenne pour le Christianisme en se mélangeant et en se mariant avec les locaux.

En 1266, Avec le traité de Perth, Lewis ainsi que les autres îles de l'Ouest régentées par le royaume de Norvège passent sous le contrôle écossais.

Les clans (dont les plus importants : MacLeod, d'origine Norse, MacDonald, MacKenzie, MacLean) se sont affrontés jusqu'au 17è siècle pour le contrôle local de Lewis mais aussi de pour l'Isle de Skye et l'Isle d'Islay.

Ce siècle fut aussi marqué par une paix entre les clans mais aussi une guerre civile sous fond de lutte contre la volonté de prise de contrôle par le roi d’Écosse et d'Angleterre James I.

Au 18è siècle, comme dans le reste du mainland, les révoltes Jacobite prirent places sur Lewis.


Héritage historique

Vous trouverez disséminés à travers toute l’île les traces de son passé mouvementé (The Callinish Stones), la présence toujours très forte des clans, de nombreuses églises, les Blackhouses, sans parler du gaélic très largement parlé à travers l'Isle (66% de la population locale le parle).

La religion est encore très présente et les habitants restent très pratiquants.

Il y a 92 églises actives recensées (il n'y a pas autant de pubs!), soit 1 pour 292 habitants !

Cela se traduit par une île quasi totalement à l’arrêt chaque dimanche. N'espérez donc pas faire vos courses, le plein de carburant (une seule station est en libre service avec CB,,,), pas de restaurant ou de café ouvert non plus. Pensez donc à anticiper.


  • S'y rendre

Par avion : depuis Glasgow, Edinburgh ou Manchester, vols opérés par Loganair

Par voiture : Avec une jonction par ferry (Calmac) depuis Uig (Isle de Skye) qui lie Harris par Tarbert. Ou depuis Ullapool vers Stornoway. Comptez 7h30 de trajet depuis Glasgow ou Edinburgh.

Par transport en commun : train depuis Glasgow ou Edinburgh à destination d'Inverness, puis bus 961 jusqu'à Ullapool et enfin le ferry. Comptez 9h de trajet depuis Glasgow ou Edinburgh (100£ A/R).


Stornoway



Je suis donc arrivé à Stornoway où j'ai passé une nuit Sandwick Bay BnB (histoire d’être frais et boosté avant de partir à l'aventure héhé), le petit déjeuner est donc comme toujours à commander la veille en cochant ses choix sur une feuille individuelle.

Me voilà donc dans la salle dédiée au petit déjeuner ou je rencontre un couple de français avec qui je partage leur ressenti sur leur séjour de 3 semaines en Écosse.


Sans surprise ils sont enchantés et me font très plaisir en prononçant le fait que « quand nous voyageons nous aimons nous perdre et nous laisser porter ».

Et pour ceux qui me suivent sur Instagram ou lisent mes autres posts, je me bats contre cette nouvelle tendance de fast travelling ou binge travelling qui consiste à vouloir absolument parcourir tout le pays pour voir les soit disant incontournables en un temps ridiculement court.

Bien évidemment quand je guide des voyageurs je ne les perds pas 😁, mais j'installe un climat de décontraction en portant sur moi le « stress » du timing et tous les aspects de l'organisation.